Compagnies

United Airlines pourrait devenir propriétaire d’Avianca

La compagnie aérienne colombienne Avianca, en grande difficultés depuis plusieurs mois, pourrait passer aux mains de la compagnie aérienne américaine United Airlines selon une clause contractuelle liant les deux entreprises.

À propos d’Avianca

Avianca est la plus importante compagnie aérienne colombienne. En outre, elle contrôle 54% du marché aérien domestique, et 67% du trafic international d’Amérique du Sud (selon le site Seeking Alpha). Par ailleurs, la compagnie aérienne arrive à maintenir un facteur de charge de 81% sur ses 130 avions, ce qui démontre la popularité d’Avianca sur le continent sud-américain. La compagnie opère un réseau reliant le marché intérieur d’Amérique du Sud, et également l’Amérique du Nord ainsi que l’Europe.

Le réseau d’Avianca

La situation actuelle

La situation opérationnelle semble satisfaisante, mais il est en autrement pour la situation financière de la compagnie. Le fait est qu’un des actionnaires majoritaires d’Avianca, le groupe BRW Aviation (filiale de Synergy Group) a contracté un emprunt en le garantissant via des actions Avianca. En effet, en Novembre 2018, BRW a emprunté 456 M$ auprès de la société United Continental Holdings, propriétaire de United Airlines. Parmi les clauses de ce contrat, BRW a avancé 516 M d’actions de la compagnie aérienne Avianca au cas où elle ne pourrait pas honorer son remboursement, suffisamment pour obtenir une majorité de contrôle de la compagnie. Actuellement, BRW a annoncé ne pas pouvoir honorer cette dette, mettant la compagnie Avianca dans une position compliquée, car elle n’est pas maître des agissements de BRW, et reste suspendue à la volonté de United Airlines d’agir ou non.

Une affaire potentiellement très intéressante pour United

United Continental Holdings n’a pas publiquement annoncé de décision quant au défaut de paiement de BRW Aviation, et il y a fort à parier que des négociations sont en cours en privé. Cependant, il est important de noter que l’action d’Avianca est historiquement basse, comme l’atteste le graphique ci-dessous.

Avec 516 millions d’actions qui lui sont garanties par BRW Aviation et dans l’éventualité ou United Continental Holdings souhaiterait faire valoir la clause contractuelle, la holding nord-américaine pourrait réaliser un sacré bénéfice en rachetant les actions à bas prix pour les revendre plus tard, une fois la compagnie relevée de ses problèmes.

Conclusion

Au final, on ne sait pas encore quelle décision sera mise en place. Il est certain que le gouvernement colombien ne souhaiterait pas voir passer Avianca sous pavillon Etats-Unien, mais aucune règle légale n’est actuellement en vigueur sur les prises de contrôle de société par des entreprises étrangères en Colombie. Le gouvernement pourrait cependant décider de se joindre à la partie si les négociations ne sont pas satisfaisantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *