Compagnies

Transat A.T. inc. accepte l’offre d’achat de la compagnie Air Canada

Le conseil d’administration de Transat a accepté à l’unanimité l’offre formulée par Air Canada en mai dernier, tout en recommandant aux actionnaires l’approbation du plan.

Objectif : former un groupe stratégique canadien

Le 27 Juin, les deux compagnies aériennes canadiennes ont annoncé avoir trouvé un accord portant sur le rachat des actions d’Air Transat par Air Canada. Les deux compagnies étaient en négociation depuis une trentaine de jours à la suite de l’offre formulée par la compagnie nationale canadienne fin mai. Avec une offre au prix de 13$ l’action, Air Canada faisait face au promoteur immobilier Groupe Mach qui avait pour sa part proposé 14$ par action. Air Transat a finalement retenue l’offre d’Air Canada, citant dans un communiqué que « Les voyageurs pourront profiter des moyens accrus dont disposeront les deux sociétés regroupées sur le marché hautement concurrentiel du voyage d’agrément à l’échelle mondiale, de l’accès à de nouvelles destinations, de plus de correspondances ainsi que de vols plus fréquents. »

Air Canada et Transat A.T. inc. concluent une convention d’arrangement définitive visant le regroupement des deux sociétés (Groupe CNW/Air Canada)

La marque Air Transat ne disparaitra pas

Le communique de presse des deux compagnies précise bien que « Les marques Air Transat et Transat seront maintenues en parallèle aux marques Air Canada, Air Canada Rouge et Vacances Air Canada. ». La marque Air Transat possède en effet une très bonne image auprès de ses clients et également au niveau mondial, comme en témoigne encore récemment le titre de Meilleure compagnie aérienne vacances au monde décerné par Skytrax pour la deuxième année consécutive a Air Transat mi-juin 2019. De plus, « le siège social et les principales fonctions de Transat seront conservés à Montréal », Air Canada disposant également de son siège social à Montréal, précisant également que « la combinaison de chefs de file établis au Québec fournira une plateforme idéale pour une croissance et des emplois futurs ».

Boeing 777 de la compagnie Air Canada

Une opération en attente d’approbation

Le conseil d’administration ayant approuvé l’opération, la balle est maintenant dans le camp des actionnaires. Si les dirigeants et administrateurs recommandent à ces derniers d’approuver le plan, certains ont fait savoir qu’ils pourraient s’y opposer. Ainsi, Letko, Brosseau et associés, premier actionnaire de la compagnie, et Penderfund Capital Management (regroupant conjointement environ 21,1 % des actions en circulation) ont fait savoir qu’ils n’étaient pas pleinement satisfaits par le prix de 13$ par action. Le Fonds de solidarité FTQ et la Caisse de dépôt et placement du Québec, détenant respectivement 11,56 % et 5,83 % d’Air Transat, n’ont pas encore précisé leur position. Le regroupement de ces deux compagnies canadiennes conduirait à un contrôle de près de 60% des vols sur le marché transatlantique depuis le Canada par ce nouveau groupe, les autorités de contrôle de la concurrence canadienne pourraient donc s’intéresser à la transaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *